Histoire personnelle et pathétique : mon pire client, 1ère partie

Accueil/Tous les articles/Travailleur du web/Histoire personnelle et pathétique : mon pire client, 1ère partie

Salut, en cette nouvelle année 2016 et comme la période le veut, c’est l’époque des bilans. Bien. Je vais faire le mien.

Côté business, mes revenus ont encore augmenté en 2015. Plus que jamais je n’ai eu à rechercher des clients, ils sont toujours venus à moi. A cela, il y a juste eu un hic, j’ai fait une rencontre du 3ème type, j’ai été aspiré dans un scénario d’un épisode de la 4ème dimension : là où la science fiction rejoint la réalité, j’ai rencontré mon pire client.

Notre collaboration, aussi courte fut-elle, quoique étalée sur un trimestre, a juste été ahurissante.

Ce client, ou plutôt cette cliente, est la responsable d’une agence de design qui a démarché un contrat de création de site internet, et donc qui avait besoin de mes services compte tenu qu’elle n’a aucun développeur attitré dans son équipe. Jusqu’à présent, rien de choquant.

Allons tout de suite à la fin de cette histoire : la responsable a préféré annuler le contrat, et me remplacer par une autre équipe. Si je me place de son point de vue et de ses collaborateur qui ont travaillé avec moi, voici ce que je pourrais dire de moi-même sur mon intervention sur le contrat :
– Je ne suis quasiment pas joignable.
– Je demande des paiements additionnels alors que j’avais fourni un devis initial qui avait été approuvé.

Oh quel malhonnête je suis !

pouce en basMaintenant, mon point de vue :

– Lors du premier contact, comme je fais à mon habitude, je précise que je ne travaille jamais sans qu’il n’y ait un cahier des charges d’établi. Réponse de ma cliente : « C’est quoi un cahier des charges? ». Bon, ne paniquons pas, cette réaction est normale…Du moins lorsqu’il s’agit d’un particulier qui vient me démarcher. Avec le recul, je me dis que quand la responsable d’une agence qui me dit ça, je devrais passer mon chemin.
– Pareillement, j’ai précisé qu’une fois que le cahier des charges serait établi, j’écrirai à partir de la mon devis, et que bien évidemment, toute addition de nouvelles tâches à effectuer par rapport au projet initial serait susceptible d’engendrer une facture supplémentaire en retour. Approbation de ma cliente; la suite prouvera le contraire.
– J’en viens à parler du projet justement : je devais développer un site internet puis par la suite, une interface ecommerce. Concernant ce point, on me dit qu’il serait défini plus tard. De fait, lorsque le designer de l’agence m’a envoyé les templates de la partie mère du site (c’est-à-dire les pages principales : accueil, blog, à propos, contact), j’ai donc facturé ces templates. J’étais convaincu, et cela m’avait été présenté ainsi, qu’une seconde facturation viendrait avec l’arrivée des templates ecommerce. Mais bien évidemment, lorsque le sujet du ecommerce est arrivé et que j’ai donc dit à ma cliente que j’allais lui envoyer la facture additionnelle, celle-ci a été surprise et m’a dit qu’elle pensait que la facture initiale englobait tout le projet. Madame, comment voulez-vous que je facture quelque chose dont je ne connais absolument aucun détail ? business prise de tete
– Une méthode de travail basée sur l’adage « je te la fais à l’envers ». Dans les détails, je devais construire le site directement depuis le domaine du client, mais comme je ne voyais les accès toujours pas venir, j’ai dû utiliser un de mes domaines de démo. Pareillement, alors que je l’avais bien précisé dès le départ, le premier acompte m’a été payé dans une devise que je ne voulais absolument pas. Je donne ici une paire d’exemples mais il y a eu d’autres.
– Par rapport à la gestion du temps, cette agence a l’habitude d’utiliser la méthode du « coucou c’est moi ! ». Concrètement, après qu’un rendez-vous ait eu lieu, et sans qu’une timeline n’ait été fournie je précise, les membres avaient l’habitude d’arriver soudainement après une période de plusieurs semaines de silence radio et me demander de livrer un template ou une partie pour le lendemain. Comme si j’allais être disponible immédiatement. Là encore, je précise toujours à mes clients qu’ils ne sont pas les seuls et que je ne les attends pas éternellement, donc s’ils tardent à se manifester, il ne faut pas qu’ils s’étonnent s’ils se retrouvent à la fin de la file d’attente. D’où le fait que ces clients puissent me reprocher cette difficulté à me joindre.

Et si ça devait en rester là. Le plus croustillant reste à venir, mais pour ça il faudra attendre la semaine prochaine. Affaire à suivre !

2017-02-12T17:08:07+00:00 23 janvier 2016|Catégories: Tous les articles, Travailleur du web|Tags: , , |

Laisser un commentaire

LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir
TOUS LES SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS
TOUS LES SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS