Comment devenir micro-influenceur en 2020 ?

Dans ce nouvel article, je vais te parler du micro-influenceur. Effectivement, depuis 2020, les micro-influenceurs sont au centre de la stratégie du marketing digital. Si tu veux en savoir plus à ce sujet, je t’invite à regarder cette vidéo.

De fait, au lieu de subir et de suivre bêtement les micro-influenceurs de ta thématique en espérant qu’un jour ils viennent te solliciter pour un partenariat ou un contrat, je t’invite tout simplement dans cet article à suivre la stratégie pour devenir toi-même micro-influenceur.

Comment devenir micro-influenceur en 2020 - J'optimise mon Site Internet

1. Tout d’abord : qu’est-ce que réellement un influenceur ?

Devenir micro influenceur sur Instagram ou dans le sport ne se décrète pas. D’ailleurs le marketing d’influence ne se résume pas qu’à Instagram, le sport ou encore les voyages. Quelque soit ta thématique, tu peux développer un réseau d’influence.

D’ailleurs, beaucoup d’influenceurs sont considérés à tort en tant que tels tout simplement parce qu’ils ont une grosse communauté. Or, si tu as 20000 fans sur ta page Facebook par exemple, cela ne veut pas dire que tu es un influenceur. L’influence n’est pas liée au facteur quantité. Et je dirais même le contraire. Car bien souvent, l’influenceur se distingue avec une petite communauté, mais qui est très réactive.

Être micro influenceur ou bien macro influenceur ne se décrète pas. C’est notre communauté qui le décide, en fonction du fait qu’elle réagisse ou non à tes posts. Par ailleurs, qu’ils soient dans l’une ou l’autre catégorie (macro ou micro), les influenceurs ont ce point commun qu’ils suivent tous au moins une marque dont ils se font très souvent les promoteurs lors de leurs publications. Instagram reste le reséau social favori des influenceurs.

2. Définir son positionnement

La première des choses si tu souhaites optimiser tes chances de devenir influenceur, c’est de définir ton positionnement. Inutile de te dire qu’il faut que tu trouves ta niche en marketing.

Plusieurs pistes sont à privilégier pour cela.

Tout d’abord, parle de ta passion : on captive davantage de monde à parler de ce qu’on a sur le cœur que de quelque chose qui nous fait ni chaud ni froid.

Prépare-toi aussi à accepter de commettre des erreurs. En faire c’est d’ailleurs quelque chose de sain, persévérer pour s’améliorer est encore mieux. C’est de cette combinaison que tu vas pouvoir décrocher ce sésame et fidéliser une communauté autour de toi.

Songe que Jésus était certainement le premier micro-influenceur connu,

puisqu’il avait 12 followers très assidus auprès desquels il délivrait les enseignements qu’il avait sur le cœur

Bien entendu, je ne saurais trop te conseiller que de faire appel à un coach qualifié pour pouvoir définir quelle est cette niche, si tu ne sais pas où aller pour te démarquer.

3 : Organiser ton contenu par rapport à ton positionnement

Une fois que tu as clairement défini en quoi tu peux te démarquer par rapport à tes concurrents, eh bien c’est très simple. Fonce, et centre l’essentiel de ton contenu par rapport à ton positionnement. Lorsque tu écris un article, lorsque tu réalises une vidéo ou un podcast, ou bien même si tu publies un simple twitt, tu dois le penser en fonction de ton positionnement.

Ce n’est pas forcément de blablater autour du sujet de niche que tu auras trouvé, mais de mettre ou de dire une simple phrase par rapport à cette niche. Par exemple, dans mes vidéos sur Youtube, si je continue à délivrer en majorité des tutos orientés SEO, WordPress et Webmarketing, non seulement je les élabore en mode « stratégie pour atteindre un but précis » et je mentionne que je vis de mon site qui m’a permis de vivre la vie que je mène aujourd’hui.

En énonçant ainsi clairement ce mode de démarcation, je définis mon positionnement et à terme, fidélise de plus en plus une communauté derrière moi.

Tu dois bien évidemment suivre la même technique. De fait, tu devras toujours mentionner de façon claire, courte et nette ton positionnement pour toi aussi drainer cette communauté derrière toi.

fidéliser ta communauté4 : Fidéliser ta communauté

Lorsque tes premiers commentaires positifs vont arriver, et ce, quelque soit le canal que tu utilises (site internet ou réseau social), il s’agira d’être réactif et de bichonner les followers qui les ont écrits. Quelque soit les commentaires qui arrivent de toute façon, il faut que tu discutes directement avec eux, pour savoir ce qu’ils pensent, et ce qu’ils attendent de toi.

En ce sens, faire des lives sur Instagram, Youtube ou sur une plateforme dédiée est un excellent moyen de montrer à ta communauté qu’elle compte pour toi. Car ici elle pourra discuter sans filtre et tu pourras leur donner ton point de vue par rapport à telle ou telle question qui te sera posée.

Les salons sont aussi un excellent moyen de te faire connaître. D’ailleurs ils restent souvent sous-estimés. Tu vas pouvoir effectivement montrer ta personnalité, et être en contact direct avec les professionnels et les visiteurs que tu souhaites toucher. Il existe de nombreux salons thématiques tout au long de l’année, aussi bien sur Paris qu’en province.

N’oublie pas non plus les espaces de coworking, c’est aussi et encore une façon efficace de rallier des nouveaux membres à ta communauté.

Ces deux dernier moyens vont te permettre aussi de trouver d’autres micro-infuenceurs et d’échanger avec eux. Au final, tu vas aussi pouvoir constituer un réseau. C’est aussi en échangeant avec d’autres personnes qui veulent se faire connaître et qui y sont arrivées que tu vas pouvoir trouver les bonnes recettes pour toi aussi y parvenir.

5 : Établir des partenariats avec les marques

N’attends pas que les marques viennent te contacter. N’attends pas d’avoir 20 000 fans sur Instagram. D’ailleurs en ce qui me concerne, je n’attends plus après Instagram, qui est devenu pour moi un réseau de macro-influenceurs mêlant personnalités publiques, bimbo pseudo-voyageuses et végétariens ou végétaliens.

Alors que c’était le réseau number one pour développer ton identité facilement, le changement de son algorithme survenu en 2019 a plombé les petits comme toi et moi qui voulaient se faire un nom. C’est devenu quasiment impossible d’y arriver. Ou du moins cela va demander beaucoup, beaucoup de temps.

Bref, tu peux oublier cette voix classique pour espérer que les marques viennent d’elles-mêmes. Par conséquent, c’est à toi de bousculer les portes.

Maintenant, ce qui va décider les marques a créer un partenariat avec toi, c’est bien entendu ta faculté à attirer une communauté réactive vers toi et ce, quelque soit son importance. Elles focaliseront plus sur toi si tu as 100 fans et que 50 d’entre eux réagissent régulièrement à tes publications que si tu en as 1000 et que seulement 10 interagissent.

N’oublie pas que les marques te regardent avant tout comme un VRP potentiel de leurs produits. Si tu y mets de la passion et de l’énergie derrière ce que tu diffuses, elles te suivront car elles se diront : » Cette personne croit en ce qu’elle dit ».

C’est aussi simple que cela. Donc je vais radoter : fais avant tout ce que tu aimes, ou mieux, ce qui te passionne.

crée un blog6 : Crée un blog

Si tu fais partie des gens qui pensent que les blogs sont aujourd’hui dépassés et que rien ne vaut un bon vieux réseau social, je vais te prouver dans cet article que non.

Avoir un blog est le moyen essentiel pour développer ton identité digitale sur le net et devenir micro-influenceur. En plus d’avoir cette identité qui sera propre à toi et qui te permettra de te distinguer, tu vas pouvoir diffuser tes publications avec différents média : des articles, des vidéos et des podcasts.

C’est ici que tu vas pouvoir te lâcher et aller au plus loin dans la communication de ta passion. Et puis lorsque tu es en contact avec d’autres influenceurs, des marques ou des fans, instinctivement tous ces gens vont te demander quelle est l’adresse de ton site.

Ils ne te demanderont jamais ou rarement quelle est l’adresse de ton Insta ou de ta page Facebook. Je te laisse méditer là-dessus 😉

7 : Pour conclure…

Malgré tout ces conseils, n’espère pas pour autant que tu vas devenir un micro-influenceur en l’espace de 3 mois. Si cela arrive, tant mieux pour toi ! Mais très franchement, cela va se compter en années avant que tu n’y arrives. Et comme je te le disais en tout début, devenir micro-influenceur ne se décrète pas, c’est ta communauté qui le fera.

Bref, arme-toi de patience, de passion, et de beaucoup de persévérance. Et aussi de détachement. Pour ne pas succomber à l’illusion que tu pourrais devenir micro-influenceur un jour. Peut-être.

​Tu veux monétiser ta page Facebook ?

GRATUIT : Transforme Facebook en machine à cash en 4 étapes

Pour recevoir ta formation, je te remercie de bien vouloir remplir le formulaire qui suit. 

​Anti-spams : les informations collectées ne seront jamais cédées ni vendues à des tiers