• blogging   .   
  • freelancing   .   
  • médias sociaux   .   
  • vidéos

P comme Plugins

P comme Plugins

Salut, aujourd’hui, dans le cadre de mon abécédaire du freelance, je vais te parler de la lettre P…Comme plugins. Ah les plugins ! Quand tu as un site internet, WordPress de surcroÏt, l’un de va pas sans l’autre.

Tout blogueur, de préférable débutant, est constamment à la recherche de nouveaux plugins, chacun d’entre eux lui donnant la douce illusion de s’être entiché d’un accessoire indispensable, rendant son site exceptionnel; du moins sera ce sentiment qui se dégagera de notre blogueur esquissant par la même occasion un sourire de satisfaction. De part mon vécu, la soif du plugin est proportionnelle au manque d’expérience dans la pratique du blogging.

Le blogueur inexpérimenté cherche, teste constamment. Tel un nouveau-né qui recherche le sein de sa mère pour boire son lait, il est en quête d’un doux nectar qui le fera lui aussi grandir. C’est, en partie, grâce à ces plugins qu’il grandira – ou non.

Le blogueur qui a de la bouteille utilisera les plugins avec parcimonie. Bien sur qu’il continuera à en utiliser, mais avec beaucoup plus de parcimonie. Ses recherches, tout autant que ses trouvailles, se feront avec une certaine marque de sagesse. D’ailleurs au fil du temps, il utilisera une liste de plugins avec lesquels il est à l’aise et qu’il a largement éprouvés. Cette liste est bien entendu le fruit de son expérience, le résultat de son accomplissement grandissant au gré des mois, voire des années durant lesquels il aura exercé son art.

wordpress-552922_640Mais bien entendu, à chaque loi, il existe des exceptions. Deux maladies peuvent sévir dans l’usage des plugins, que l’expérience ou la non expérience, n’a guère d’effet atténuant. Ce sont l’anorexie et la boulimie de plugins. Les premiers useront d’avarice, et installeront peu de plugins. Ils prétexteront bien souvent de leur prétendu manque d’expérience pour expliquer leur carence. Ce qui est au demeurant totalement faux, et dénote plutôt soit d’une certaine mauvaise foi, soit d’une peur non avouée.

Les seconds quant à eux n’auront cesse de trouver le plugin parfait qui exhaussera tous leurs vœux. Ce sont des insatiables, sitôt un nouveau plugin de trouvé, testé et d’approuvé, ils repartiront en quête d’un nouveau, sans se poser la question de savoir si leur appétit est contente ou non.

Tout cela a bien entendu des conséquences, néfastes soit pour le visiteur, soit pour le blogueur lui-même, soit les deux. Les anorexiques offriront un site -trop- sobre, peu exaltant et raccourci à sa plus simple expression. Le risque est qu’il offrira peu d’enthousiasme. Les boulimiques quant à eux auront un site avec une structure alourdie, pouvant s’écrouler à tout moment. Temps de chargement considérablement long, erreurs 400 ou autres seront les affres principaux d’une telle politique.

En realité, l’usage des plugins est un art que seul un funambule, que dis-je, un alchimiste, sera utiliser à renfort d’une prescience qui saura le conduire sur les marches du succès.

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tongue
Voici le méga-bonus qui va vous éviter de faire des conneries sur votre blog !!!
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUuY29tL2VtYmVkL0p5U2pzcFhOamdrIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
Pour voir la vidéo bonus, il vous suffit de saisir votre nom et votre email ;)
LE
BROYEUR
DE SPAMS
Apprends comment monter un piège redoutable contre les spams
LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir