• blogging   .   
  • freelancing   .   
  • médias sociaux   .   
  • vidéos

N comme Non !

N comme Non !

Salut, c’est ce simple mot qui peut faire toute la différence dans ton rôle de freelance : NON !

J’aurais aussi pu dire « STOP », mais « NON » sous-entend ce premier mot tout en englobant beaucoup plus de choses quant à son application à mon sens. Si tu me suis déjà, tu sais que durant mes 5 premières années d’exercice de mon métier, je n’ai pas arrêté de me planter, d’avoir des relations exécrables avec mes clients. En fait et avec le recul, je me suis aperçu que je ne savais pas dire « non ». Dès lors que j’ai appris à le dire, alors j’ai commencé à gagner réellement de l’argent et mes missions se sont déroulées beaucoup mieux.

C’est une des deux clés principales qui, à mon sens, font la différence entre un pro et un amateur – L’autre étant la communication. J’en parle d’ailleurs dans cet article. Tu as le droit de ne pas être d’accord avec moi, me dire qu’il existe d’autres points importants, ou que ceux-ci ne sont pas prioritaires. Eu égard ma propre expérience que je te partage dans cet abécédaire, la communication et savoir dire « non » sont pour moi primordiales.

savoir poser les limitesCertes, tu vas peut-être penser que j’ai l’air d’un méchant si je dis « non ». En fait, c’est tout le contraire. Dire « non », c’est savoir poser des limites, savoir donner un cadre à tes clients et a toi-même aussi. Lorsque tu dis clairement que tu n’acceptes pas telle ou telle chose, tu signifies à ton client que tu n’es pas corvéable à souhait et tu lui imposes ta stature. Quoi de mieux pour paraitre professionnel dans un même temps ?

Jusqu’à une certaine époque, la formule suivante était écrite juste au-dessus des portes de sortie des stations de métro parisien :« Au-delà de cette limite, votre billet n’est plus valable ». Maintenant cette formule a changé (c’est « limite de validité des billets » si je me souviens bien), mais cette précédente avait le mérite d’être claire, nette et précise et voulait dire en d’autres termes : »si tu dépasses cette limite, notre service s’arrêtera là ».

Pour ma part, je garde cette phrase dans un coin de ma tête, histoire de bien rester conscient que, comme tout le monde, j’ai des limites. Et de fait, bien entendu de manière diplomatique, je n’hésite pas à les signifier face à des clients qui auraient un peu trop tendance à tirer sur la couverture, qu’ils en soient conscients ou non…Tu vois ce que je veux dire ?

Sache dire « non! », non mais !

 

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tongue
Voici le méga-bonus qui va vous éviter de faire des conneries sur votre blog !!!
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUuY29tL2VtYmVkL0p5U2pzcFhOamdrIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
Pour voir la vidéo bonus, il vous suffit de saisir votre nom et votre email ;)
LE
BROYEUR
DE SPAMS
Apprends comment monter un piège redoutable contre les spams
LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir