M comme Mission

Quand j’évoque ce mot, ça me rappelle le second volet de Rambo qui s’appelle effectivement « la mission ». Certes, ce film n’est pas un grand chef d’œuvre hollywoodien, mais il montre une histoire où le héros est chargé d’accomplir une mission coûte que coûte. Et au début, on lui présente quelque chose de facile à faire, alors qu’au final il va devoir lutter ardemment contre ses adversaires, y compris contre son employeur qui est ici le gouvernement américain.

Le métier de freelance est similaire en de nombreux points à cette trame. Un freelance est sans cesse à la recherche de nouvelles missions. Souvent, il en accomplit même plusieurs à la fois. Et dans 99% des cas, l’employeur va lui présenter quelque chose de tout joli tout rose. Super fastoche, les doigts dans le nez ! Bien souvent, je me suis dit ça, tout comme j’ai affiché cette même confiance auprès de mes employeurs. Et au final, ce qui a été présenté à l’origine comme une mission paradisiaque s’est transformé en une lutte contre vents et marées. L’année 2016 qui vient de s’écouler a été en ce sens une fantastique piqûre de rappel. Moi qui avait pris de l’assurance durant ces dernières années, j’ai dû à de nombreuses reprises durant tout 2016 engager une lutte au couteau pour mener à bien ma mission.

C’est là que j’ai réalisé que l’expérience ne pouvait rien contre les aléas d’un contrat en développement. Certes, elle va t’aider à trouver plus facilement une solution, mais elle ne sera en rien un gage pour te protéger contre les déconvenues en cours de route. D’ailleurs, un employeur ne te dira jamais « Tiens, j’ai une nouvelle mission pour toi, mais je te préviens, elle est totalement merdique car on va te tendre des pièges ». Les 3/4 du temps comme je l’ai dit précédemment, tout te sera présenté comme étant la mission de rêve.

mission-armee-raftingJe n’ai malheureusement aucun conseil efficace à te donner, sinon celui d’être prudent. Dis-toi bien que les embûches peuvent tomber à tout moment, y compris de la part de ton employeur qui peut retourner sa veste. Durant cette fameuse année 2016, j’avais été employé pour développer un simple blog : 1 page d’accueil + 1 template d’article. Moi qui crée des blogs depuis plus de 10 ans, je me suis frotté les mains. Mais en cours de route, l’employeur a engagé une directrice de communication qui a commencé à me faire des embrouilles et à revenir sur les templates que j’avais proposés et qui avaient été validés par le client. J’étais déjà en pleine phase de programmation. Et puis les deux templates se sont transformés en 5 templates à créer. Lorsque j’ai signifié que ce n’était plus le même prix, mon employeur en face ne voulant pas débourser davantage d’argent, une guerre des nerfs s’est donc engagée. Au final la mission a été avortée. J’ai quand même récupéré mon dû.

Voilà donc un magnifique exemple illustrant ce à quoi tu dois t’attendre lorsque tu as une mission à accomplir. Sans sombrer dans la paranoïa, attends-toi à avoir à tout moment des bâtons dans les roues. Je parle de ton employeur, mais bien évidemment aussi de problèmes techniques en tout genre. Si vis pacem para bellum, dit le proverbe romain (=si tu veux la paix, prépare la guerre). C’est en suivant cet adage que tu seras le mieux paré aux éventualités malencontreuses d’une mission. Je t’invite aussi à lire la lettre I et la lettre N (à venir) de cet abécédaire.

2017-02-16T06:37:01+00:00 15 février 2017|Catégories: Tous les articles, Travailleur du web|Tags: , , , |

Laisser un commentaire

LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir
LES 69 SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS
LES 69 SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS