G comme Gourou

Accueil/Tous les articles/G comme Gourou

Salut, j’avoue que cette lettre G et le sujet associé m’inspire beaucoup. Je me gratte les méninges pour savoir ce que je vais écrire pour certains articles de cette série, mais là non.

G comme Gourou. Voilà un sujet qui est intéressant.

Ça fait plusieurs mois que je suis très actif sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Et je me suis rendu compte, bien que je m’en doutais, que le gourou était une espèce en voie de prolifération. C’est un spécimen dont la principale préoccupation est son auto-centrage. Et en ce sens, il a une attention particulière à son nombril, qu’il entretien et qu’il voue à ce qu’il soit de ce monde.

Souvent le gourou s’ignore en tant que tel, c’est là sont moindre défaut. Il part avec la vocation de dispenser son savoir, aussi futile soit-il dans certains cas, convaincu que son rôle est essentiel à sa communauté. Que dis-je ? A la société ! Mais que dis-je encore ?! A l’humanité !!!

Bien entendu, le gourou évite de s’affubler de ce titre, c’est une créature qui use volontiers de camouflage. C’est pourquoi il va s’affirmer en tant que « coach ». Quand j’étais jeune, le coach était un entraîneur sportif. Mais depuis peu que le freelancing s’est développé, le coach s’est entiché de moultes spécialités. Et bien entendu, le gourou a sauté dans ce train en marche. Dès lors, le gourou est tour à tour « coach de quelque chose d’essentiel pour ta vie ».

one-way-street-582635_1280Je me suis toujours promis que si un jour je devenais moi aussi gourou, je serai coach des escalators, pour te donner une meilleure confiance en toi lorsque tu prends ces escaliers mécaniques.

Le Gourou est très présent sur la toile, et notamment sur les réseaux sociaux. Sitôt il sort un post sur Facebook disant qu’il utilise un nouveau savon de Marseille ou qu’il a tondu sa pelouse samedi dernier, que les likes, les partages et les commentaires affluent dans les 10 minutes suivant la publication.

Aussi, on peut mesurer la grandeur du gourou assez facilement :

(Médiocrité de l’info publiée + réactivité des adeptes)/100 = taux de grandeur du gourou

Mais soyons honnêtes : si le gourou existe, c’est précisément parce qu’il est suivi aveuglement par ses adeptes qui constituent son réseaux. C’est parce que ces adeptes tout aussi précisément, ne font peu ou prou le distinguo avec ce que la bonne parole est pertinente pour leur condition, et en quoi elle peut leur apporter de bénéfices réels.

beach-815303_640Certes, cette bonne parole rassure et conforte, mais après ? Tu viens de liker une bannière t’invitant à méditer sur le proverbe « pierre qui roule n’amasse pas mousse », ou bien « chat échaudé craint l’eau froide ». Et alors ? Quel bénéfice cela t’a apporté concrètement ? Si bénéfice il y a, c’est alors le gourou qui le récupère, car en ayant simplement publié une phrase tout aussi bateau que celles que je viens de citer, tu viens de lui faire de la pub gratos, étendant un peu plus son réseau.

Mais au vu de ce constat affligeant, soyons encore plus honnêtes: nous qui constituons tous ces moutons ignares qui suivons sa bonne parole, notre rêve à tous, notre fantasme le plus secret, c’est que nous aussi nous devenions un jour un gourou.

Ainsi s’achève mon intime confession…

4 Commentaires

  1. Patrick 3 novembre 2016 at 15 h 18 min - Reply

    Très bien vu !
    Cela m’incite à faire mon examen de conscience : ne serais-je pas en train de devenir un gourou ! Malgré moi, bien sûr…

    • Cédric 3 novembre 2016 at 20 h 17 min - Reply

      Vite ! Vite ! Un cachet ! 😀

  2. Dominique 4 novembre 2016 at 13 h 17 min - Reply

    Question de blonde : c’est quoi le féminin de gourou ? Gourette ?
    Heu … je crois que je me suis « gourée » 😉

    • Cédric 16 décembre 2016 at 18 h 52 min - Reply

      Ou une gourde 😀

Laisser un commentaire

LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir
LES 69 SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS
LES 69 SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS