Comment foirer la publication de sa newsletter

Accueil/Le coin du blogueur, Tous les articles, Travailleur du web/Comment foirer la publication de sa newsletter

Tu as un blog et tu publies régulièrement une newsletter ? Es-tu certain que tes campagnes soient efficaces ? Aujourd’hui nous allons voir quels sont les signes révélateurs d’une newsletter foireuse et comment y remédier.

1. Les stats sur Analytics n’indiquent aucun impact sur ton trafic le jour de l’envoi de ta newsletter.

Là je dirais que déjà si tu ne vois aucun pic, même minime, c’est que tu peux remballer ta newsletter car quelque chose ne va pas. En général, il s’agit du titre de la newsletter, pas assez accrocheur. Mais il peut aussi s’agir de l’accroche, c’est-à-dire les premières lignes de ton message, sachant qu’elles sont déterminantes pour inciter le lecteur à se rendre sur ton site.

2. Ta newsletter a été sponsorisée par Pinder

Images ou textes flashy, police de caractères aussi extravagantes que variées ont eu raison de ta newsletter. Et ne te pose pas plus de question que ça : il faut la rendre plus sobre, ne mettre qu’une police plutôt classique, et pas plus de trois couleurs de texte grand maximum.

laptop3. Tu utilises des services tels que Gmail, Hotmail, Orange, Outlook, etc.

Rien de tel pour planter ta notoriété. Utiliser de tels services à titre privé d’accord, mais dans le cadre de mission d’emailing, ça ne fait vraiment pas pro. D’autant plus que tes emails risquent tout bonnement d’atterrir dans la boite spam de tes correspondants. Franchement, tu n’as pas d’autre choix que de souscrire à une plateforme de mailing list telle que Get Response, Mailchimp, Aweber ou encore SG Autorépondeur si tu es allergique à l’anglais.

4. Tu envoies une pièce jointe dans ta newsletter

Dans la lignée du point précédent, tu as décidé d’ajouter un pdf ou un document Word en tant que pièce jointe dans ton mail. Alors là encore ça ne fait pas pro, et dit toi bien que les boites mail de tes correspondants ont un filtre anti-spam qui va capter l’envoi en masse que tu viens de faire et qui va bloquer tout bonnement ta newsletter. Donc, je n’ai pas d’autre conseil que d’éviter ce genre de procédé. Si tu as un pdf à montrer par exemple, mets-le en ligne sur ton site et insère un lien dans ta newsletter pour inciter à cliquer dessus. Là ça fait beaucoup plus pro.

5. Tu torches la création de tes newsletter en 5 minutes

Si tel est le cas, et que tu penses que créer une newsletter c’est super simple et rapide, alors tu as tout faux. Une newsletter, ça se réfléchit, ça se pense longuement, ne serait-ce qu’au niveau du titre et de l’accroche, afin d’optimiser à fond le taux d’ouverture de tes mails et le taux de conversion vers ton site. Si tu ne sais pas faire, ça n’est pas en soit un drame, puisque de nombreux professionnels sur la toile pourront d’aider à la concevoir, moyennant finance bien entendu. Tu peux aussi te dégoter facilement des formations qui t’apprendront comment faire.

Maintenant, si tu es dans au moins de ces cas que je t’ai présentés, alors tu ne pourras plus dire que tu ne savais pas et que tu n’avais pas été prévenu. A bon entendeur…

Laisser un commentaire

LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir
LES 69 SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS
LES 69 SECRETS POUR RENDRE TA CHAÎNE YOUTUBE EROTIQUE
+ DE VUES
+ D’ABONNÉS