Q comme Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter des clients pareils ?

Accueil/Tous les articles/Travailleur du web/Q comme Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter des clients pareils ?

Salut, je continue aujourd’hui mon abécédaire du client avec la lettre Q comme…Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter des clients pareils ?

Ah les clients galères ! Les boulets, ceux qui nous entravent notre existence. Je pourrais t’en écrire une thèse, parce que les clients qui posent problème, ça a été pendant plusieurs années mon créneau. Tous les freelances, que dis-je, tous ceux qui ont un jour lancé un business qu’il fut dématérialisé ou en dur ont connu au moins une fois des clients qui posent des problèmes.

Ces clients boulets nous tirent à priori vers le bas. Ils ne sont jamais contents, nous font refaire 25 fois le même boulot. Et pire que tout, ils nous retribuent à minima. On se prend la tête avec, ils s’en vont, on se dit « ouf » et ils reviennent inexorablement. A chaque nouveau contact, avant meme qu’ils n’aient prononcé un mot, on ergote en levant les yeux au ciel. Mais qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu pour mériter des clients pareils ?

Nous nous sommes tous pose au moins une fois cette question lorsque usés, dégoûtés, éreintés, ils s’en retournent à leurs pénates après un entretien durant lequel forcément, ils ont puisé encore une fois dans nos énergies.

Nous n’avons qu’une idée, c’est de les fuir. Mais en meme temps, une force irrésistible nous retient. On se dit que la prochaine fois que notre cher client impossible reviendra, ce ne sera plus la même affaire. Et immanquablement, comme un morceau de métal est attiré par un aimant, c’est la même affaire 🙁

Qu’il est très difficile de se sortir des griffes de ces personnes ! Si je disais au début de cet article que ces boulets nous tirent vers le bas. Ca n’est que sur le moment qu’à court terme que ce sentiment survient. Mais en réalité, les boulets viennent à nous pour nous pousser à nous remettre en cause. De fait, les boulets, ces clients qu’on déteste et qu’on aime malgré tout à la fois, nous tirent vers le haut. Encore faut-il savoir prendre du recul une fois que la collaboration (je sais ce terme n’est peut-être pas le mieux convenu pour la circonstance) est terminée.

C’est alors que tu pourras faire le point, à savoir :

– Identifier quelles ont été tes erreurs durant la négociation et la phase de développement du contrat;
– Savoir détecter quelles ont été les signes annonciateurs que la personne en face de toi était à fuir. Bien souvent, nos très chers boulets ont des paroles ou bien une attitude qui dessine ce qui va se produire;
– Mettre en place une technique de combat à la fois pour recadrer notre très cher et détesté client lorsqu’il commence à partir en live, et pour l’éjecter avec classe et efficacité lorsqu’il n’est plus contenable. Je te renvoie à ce sujet sur cet article : 10 secrets pour se faire larguer par ses clients.

Se récupérer un boulet n’a jamais été facile à vivre, je ne le sais que trop bien. Et je compatis avec toi si tu en as en ce moment. Juste un conseil pour résumer et conclure : apprends à t’en séparer immédiatement et regarde avec recul la situation. Et surtout : reste zen !

Laisser un commentaire

Voici le méga-bonus qui va vous éviter de faire des conneries sur votre blog !!!
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUuY29tL2VtYmVkL0p5U2pzcFhOamdrIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
Pour voir la vidéo bonus, il vous suffit de saisir votre nom et votre email ;)
LE
BROYEUR
DE SPAMS
Apprends comment monter un piège redoutable contre les spams
LE
BROYEUR
DE SPAMS
Je veux acquérir